Energie éolienne

En tant que producteur innovant d'électricité verte du pays, ENGIE a de grandes ambitions dans le domaine de l'énergie éolienne. D'ici 2030, ENGIE veut développer 1000 MW d'énergie éolienne terrestre. Début 2024, l'entreprise dispose déjà d'une capacité éolienne de 568 MW. Ces capacités éoliennes produiront annuellement plus de 2 milliard de kilowattheures, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 570 000 ménages. En outre, elles permettent de réduire chaque année les émissions de CO2 de 900 000 tonnes.

Pour chaque projet décrit sur notre blog, nous mentionnons les émissions de CO2 évitées. Comment sont-elles calculées ? 
Lorsque les éoliennes ou les panneaux solaires produisent de l'électricité, nous faisons l’hypothèse qu’une centrale turbine gaz-vapeur (« TGV »), qui est une centrale flexible à haut-rendement, ne doit pas produire cette énergie renouvelable. 
Une TGV émet environ 0,4 tonnes de CO2 par MWh. Donc pour chaque MWh produit par une éolienne ou des panneaux solaires, nous estimons donc que 0,4 tonnes de CO2 ne sont pas rejetés dans l’atmosphère. 
Si une éolienne produit 1000 MWh, on évite ainsi d'émettre 1000 x 0,4 = 400 tonnes de CO2.

 

Découvrez tous nos parcs éoliens !

ENGIE-Windturbines

En éolien terrestre, également appelé éolien "onshore" l'implication des parties prenantes et des riverains est au cœur de notre approche. Ainsi, nous construisons nos éoliennes en partenariat via entre autres, les sociétés Wind4Flanders* et Wind4Wallonia** et Greensky*** et avec la plus grande attention pour les habitants locaux. Par ailleurs, nous ouvrons nos projets à la participation citoyenne via CoGreen.

ENGIE installe également des éoliennes chez ses clients afin de leur permettre de bénéficier d'une électricité verte et locale.

En éolien en mer, également appelé éolien "offshore", nous sommes aussi actifs.

Au sein de l'équipe du projet Ocean Winds, ENGIE a contribué au développement et à la réalisation du parc éolien SeaMade en mer du Nord. Sa filiale Electrabel a été impliquée dans le projet dès le début et exploite désormais également le parc.

Avec Ocean Winds, ENGIE Electrabel veut continuer à jouer un rôle de pionnier dans la transition énergétique en Belgique, dans laquelle l'énergie éolienne offshore occupe une place très importante. Notre ambition est de disposer de 1 000 mégawatts d'énergie éolienne en mer d'ici à 2030, notamment via des consortiums tels que celui-ci.
 

Pour atteindre notre ambition de 1000 MW à l'horizon 2030, nous allons :

  • Accroître notre capacité éolienne terrestre de 40 MW par an
  • Optimiser le parc existant en remplaçant progressivement des turbines anciennes de petite taille, par des turbines de tailles supérieures plus performantes, comme nous avons fait à Hoogstraten et Wondelgem en 2021.
  • Participer aux prochains appels d’offre pour les futures concessions identifiées dans le Plan d’aménagement des espaces marins.

 

A noter

  • En moyenne, 3 à 4 années minimum s’écoulent entre la phase d’étude du projet et la mise en service du parc éolien
  • Une éolienne onshore placée à un endroit adéquat et dotée d’une puissance de 3 MW peut générer quelque 7000 MWh d’électricité par an. Cela correspond à la consommation annuelle d’environ 2400 ménages
  • La durée de vie moyenne d’une éolienne est 20 ans.

 

Transformer l’énergie du vent en électricité, mais pas à n'importe quelles conditions

Pour que l’éolienne produise de l'électricité, il faut suffisamment de vent. En effet, elle ne tourne que si la vitesse du vent s’élève à 3 m/s (10 km/h). Elle atteint sa pleine puissance à une vitesse de 12 m/s (40 km/h). Mais il ne faut pas trop de vent non plus, à partir d’une vitesse du vent de 25 m/s (90 km/h), les éoliennes sont mises à l’arrêt pour des raisons de sécurité. La production d’électricité des éoliennes est donc fluctuante. Pour compenser ces fluctuations, ENGIE utilise des logiciels dédiés, intégrant les données météorologiques afin de prédire au mieux leur production. Ces logiciels nous permettent d’activer d’autres unités de production si nécessaire.

 

Comment fonctionne une éolienne ?

Éolienne onshore :

  • La puissance des éoliennes actuellement installées est de l'ordre de 3,5 à 5,6 MW
  • Une éolienne produit en moyenne l’équivalent de 2000 à 2200 heures par an à pleine puissance (soit +/- 25% de charge)

Éolienne offshore :

  • L’espace disponible en mer permet l’installation d’éoliennes plus puissantes et plus hautes. L’industrie offshore s’oriente vers des éoliennes maritimes de 12 MW, avec un rotor pouvant dépasser 200 m d’envergure.
  • En mer, les vents sont à la fois plus forts et plus réguliers. Une éolienne y produit en moyenne l'équivalent à pleine puissance de 3400 heures à 4000 heures par an (soit +/- 45 % de charge).
  • Schema wind FR
  • La nacelle est "la salle des machines" de l'éolienne. Elle s'oriente automatiquement dans la direction du vent. 
  • Les pales d’une éolienne onshore mesurent jusqu’à 75 m. Les pales des éoliennes offshore peuvent atteindre une longueur de 100 m. Le vent, à leur contact, fait tourner le générateur. 
  • Les mâts sont creux et permettent d’accéder à la nacelle. À leur pied, se trouve le transformateur qui élève la tension du courant produit.
  • Lorsque le vent entraîne les pales, le multiplicateur convertit le faible régime de rotation du rotor au régime plus élevé du générateur.
  • Le générateur transforme cette énergie cinétique en électricité.

 

Le saviez-vous ? Le niveau sonore d’une éolienne positionnée à une distance de 500 m équivaut à celui qui règne dans une bibliothèque.

----

*Wind4Flanders est une collaboration entre Zefier, IKA et Ventum&green.

**Wind4Wallonia scelle le partenariat entre Electrabel et 5 intercommunales (InBW, IDEFIN, IEG, SOFILUX et CENEO qui regroupe IDEA, IDETA et IGRETEC). 

¨***Greensky sa est un partenariat entre Electrabel, Infrabel, Saint-Trond et Ventum&green.

Découvrez tous nos sites de production de ce type

Updates

Berlare E17 - Enregistrement Webinar Session d'info en ligne

2024-05-17

En utilisant le lien ci-dessous, vous pouvez revoir le webinaire qui a eu lieu jeudi soir 16/05/24. 

https://youtu.be/vgTd7Wb0TrA 

Vous trouverez ci-dessous les questions posées pendant et après la réunion d'information, ainsi que les réponses.  

 

En savoir plus

Berlare E17 - Réunion d'information – webinar

2024-05-15

Dans le cadre de la procédure EIE, un moment d'information en ligne (webinaire) sera organisé pendant l'enquête publique le jeudi soir 16 mai 2024 à 19h. Au cours de ce webinaire, des explications seront données sur le projet et la procédure d'EIE. Le webinaire peut être suivi en ligne via le lien ci-dessous.

https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_OWU5Y2Y5MDMtZjhiZi00ZmI4LWIzMjMtNmRiZjc1MjgxNTdi%40thread.v2/0?context=%7B%22Tid%22%3A%2224139d14-c62c-4c47-8bdd-ce71ea1d50cf%22%2C%22Oid%22%3A%22cf4dfd8d-2a28-4142-8791-64db57e7a3bc%22%2C%22IsBroadcastMeeting%22%3Atrue%2C%22role%22%3A%22a%22%7D&btype=a&role=a

En savoir plus

Berlare E17 - L'enquête publique débutera le 13 mai 2024

2024-05-13

La demande de permis environnemental a été déclarée complète et recevable. L'enquête publique pour ce projet d'éoliennes débutera le 13 mai 2024 et se poursuivra jusqu'au 11 juin 2024. Durant cette période de 30 jours, les riverains ont la possibilité de s'exprimer sur ce projet. L'intégralité du dossier peut être consulté via l'Omgevingsloket ou à la mairie de Berlare.

En savoir plus

Laarne E17 Zuid - Permis accordé pour l'une des quatre éoliennes

2024-05-08

Le ministre a accordé un permis pour WT1.

En savoir plus

Dalhem – Warsage - Dossier momentanément suspendu en attente d’une décision par rapport au télescope Einstein

2024-03-19
En savoir plus

Articles et communiqués de presse

Card image cap
Article

Notre stratégie pour une transition énergétique accélérée

La Belgique a des objectifs ambitieux en matière d’énergie : répondre aux besoins énergétiques croissants des ménages et des entreprises et réduire ses émissions de CO₂. Pour relever ces défis et objectifs énergétiques, nous avons développé une nouvelle stratégie : #ENERGIZE2030.
25/04/2024
Card image cap
Article

Activités éoliennes onshore d’ENGIE en Belgique obtiennent le label ISO 45001

Les activités éoliennes onshore d’ENGIE en Belgique obtiennent le label ISO 45001. Ce label atteste de la pertinence de la politique et des processus de gestion de la santé et la sécurité dans le contexte de ces activités. Il confirme la culture de santé et sécurité déjà élevée et constitue un levier pour une amélioration continue où la prévention des accidents et incidents est centrale.
17/10/2023
Card image cap
Article

Grâce aux « Corporate PPA » ENGIE accélère la transition vers le net zéro-carbone d’entreprises grandes consommatrices d'énergie en Belgique

ENGIE a signé des " Corporate Power Purchase Agreements " avec cinq acteurs clés du paysage économique belge.
04/10/2023
Card image cap
Presse

Grâce au balisage dynamique, la Défense et ENGIE diminuent l’effet visuel du parc éolien de Greensky

Il s’agit du plus grand parc éolien de Belgique équipé de ce type de balisage.

L’énergie éolienne est une des énergies les plus matures pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2. Afin d’augmenter l’acceptation de cette technologie auprès des riverains, les porteurs de projets étudient les différentes possibilités de réduction de leur incidence. Grâce à la coopération avec la Défense et plus particulièrement la Composante Air, depuis janvier 2023, le balisage lumineux nocturne du parc éolien de Greensky ne fonctionne que lors des exercices de cette dernière. Ceci permet une réduction de 90 % du temps de balisage nocturne.
24/08/2023