La ferme agroécologique de Gierle teste la culture du chanvre

Cet été, une petite visite de l’exploitation agricole de Pascal Vanhoof, à Gierle, en province d’Anvers s’imposait pour la Fondation ENGIE. Cette ferme bénéficie, via l’asbl Farming For Climate, de l’aide de notre Fondation pour rendre son activité agroécologique et donc contribuer à la durabilité de notre pays.
01/09/2023

En arrivant aux abords de la ferme, personne ne peut le nier, les plantations effectuées par Pascal en mai dernier ont bien poussé, parfois à plus de 2 mètres de haut ! Il nous annonce d’emblée que la coupe est prévue pour fin août. Il espère que la récolte répondra à ses attentes (8-10 tonnes) et que le choix qu’il a fait de commencer à cultiver du chanvre sur 13 ha de ses terres (45 ha au total), avec l’aide d’un expert agronome indépendant, sera le bon !

Pascal


Culture du chanvre et actions pour la biodiversité

En s’approchant de plus près, plusieurs choses sautent aux yeux : 

  • Outre le fait que les feuilles ressemblent étrangement à du cannabis, les longues plantes que Pascal a plantée sont en réalité des tiges de chanvre. Cette herbe, une fois séchée, est utilisée principalement comme matériau naturel d’isolation.
    Avantage dans l’agroécologie, le chanvre est positif pour le sol et la biodiversité parce qu’il ne nécessite pas de pesticide ou d’engrais chimique et qu’il est planté sans retourner la terre Le terrain n'a donc pas besoin d'être labouré.
  • Ensuite, il y a, autour des parcelles, des fleurs et de l’herbe. Dans l’herbe, des petits champignons poussent çà et là. Preuve que le sol est bien laissé au repos, qu’il y a de la vie dans le sol.
  • Le fermier, Pascal, a également creusé des fossés, pour récolter l’eau de pluie, et ainsi humidifier naturellement les sols. « Sinon, dit-il, l’eau de pluie s’écoule plus loin, et je n’en ai pas les bénéfices. » Dans les fosses, des petites fleurs poussent, un vecteur positif pour la biodiversité.
  • Un peu plus loin : un champ de trèfles. Saviez-vous que le trèfle est la plante par excellence pour le captage naturel de l’azote dans l’air ? Un autre champ présente un mélange de plantes diverses, positif pour la biodiversité (tournesols, blés, fleurs). « Le voisin qui a plusieurs dizaines de ruches est très content avec ce que j’entreprends comme démarche pour la biodiversité » rigole Pascal.

Pascal 1

Une machine pour broyer les branchages des haies

La machine que Pascal a acquise avec l’aide de la Fondation ENGIE lui permet de récupérer les branchages qu’il doit couper (pour que les haies puissent grandir et se renforcer) et il répand les copeaux de bois sur ses champs pour booster la vie du sol et améliorer sa structure.


Du côté de Farming For Climate, partenaire de la Fondation ENGIE pour 3 ans, on se réjouit aussi de voir le travail effectué. 
 
Johan de Farming for Climate explique :

« Généralement, on compte 4-5 ans avant de voir effectivement l’impact des actions mises en place. On le voit chez Pascal, le but est de chercher des solutions avec lui, de tester et d’adapter. Mais on observe déjà des signes que la terre s’améliore, comme avec les petits champignons. Outre la machine à copeaux de bois, il reçoit également l’aide d’un expert agronome, nous lui suggérons des actions pour la diversité et lui proposons régulièrement de participer à des conférences ou bourses sur le sujet. Ce qui est chouette avec Pascal, c’est qu’il est passionné et nous envoie régulièrement des news et des vidéos des actions qu’il entreprend. »


En soutenant ce projet, la Fondation ENGIE agit au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique et soutient une initiative positive qui inspirera d’autres fermiers.

Articles et communiqués de presse

Card image cap
Article

Fondation ENGIE  : 11 projets soutenus et 5000 jeunes aidés en plus

En ce mois de mai, le Comité de Sélection de la Fondation ENGIE a sélectionné 11 projets. Des projets qui mettent l’accent sur l’inclusion de jeunes au travers des sciences, du numérique, et des questions climatiques. Voici un aperçu des projets avec lesquels la Fondation ENGIE travaillera en 2024 et 2025.
30/05/2024
Card image cap
Article

Notre stratégie pour une transition énergétique accélérée

La Belgique a des objectifs ambitieux en matière d’énergie : répondre aux besoins énergétiques croissants des ménages et des entreprises et réduire ses émissions de CO₂. Pour relever ces défis et objectifs énergétiques, nous avons développé une nouvelle stratégie : #ENERGIZE2030.
25/04/2024
Card image cap
Article

Les Urban Youth Games débarquent à Paris

En amont des Jeux de Paris, le 31 mai, les Urban Youth Games offriront à 2000 jeunes l’opportunité de vivre la magie des valeurs olympiques. 1000 enfants belges, dont une belle délégation de Molenbeek, et 1000 enfants de France, dont un groupe de la Seine-St-Denis, se retrouveront symboliquement autour d’activités sportives et inclusives. Depuis 2019, la Fondation ENGIE soutient les Urban Youth Games, un exemple concret de notre engagement en faveur de l'inclusion sociale et de l'épanouissement des jeunes.
22/04/2024
Card image cap
Article

Trois ans de collaboration avec SOS Villages d’Enfants

Le partenariat d’ENGIE avec SOS Villages d’Enfants est une belle histoire. Cela part d’un besoin d’améliorer l’efficacité énergétique des studios de la Maison l’Olivier à Hollogne, mis à la disposition de jeunes de 16 ans… qui quittent leur lieu d’accueil et veulent apprendre en douceur à voler de leurs propres ailes. Ils y apprennent à vivre seuls, en autonomie, à gérer leur budget, leur logement, ... avant de devoir se lancer dans leur vie d'adulte.
11/04/2024