L’internet des objets transforme notre quotidien

Chaque jour, des centaines de milliers de messages sont envoyés sur le réseau M2M d’ENGIE. Des données recueillies par des objets connectés et envoyées sans fil sur de longues distances dans le but de rendre nos villes et bâtiments plus sûrs et plus efficaces énergétiquement.

L’Internet des objets (IoT) n’est plus de la science-fiction. Aujourd’hui, en Belgique et dans le monde entier, plusieurs dizaines de milliards d’objets connectés communiquent entre eux. Et cela, notamment, grâce au réseau Sigfox dont ENGIE M2M est l’opérateur exclusif en Belgique.

 

Sigfox ?

Sigfox repose sur une infrastructure d'antennes et de stations de base entièrement indépendante des réseaux existants. Les objets se connectent ainsi instantanément au réseau ENGIE M2M sans lien vers d’autres réseaux.

Sigfox propose une connectivité 200 à 600 fois plus économe en énergie que les réseaux cellulaires traditionnels. Les frais de communication sont aussi 5 à 10 fois moins élevés. Et les coûts de maintenance sont faibles. Côté sécurité, tous les transferts de données passant par le réseau ENGIE M2M sont sécurisés par des mécanismes d'authentification intégrée et des processus de sécurité.

 

De nombreuses applications

L’IoT est la porte ouverte à de nouveaux services et applications dans la gestion intelligente des bâtiments et des villes. Ces solutions visent, entre autres, à mieux utiliser l’énergie mais ont aussi un impact positif sur l’environnement. Elles permettent également de mesurer et d’assurer le suivi d’installations diverses.

Par exemple, à Anvers des compteurs d’eau intelligents fonctionnent via le réseau Sigfox. Ils permettent de simplifier le suivi de la consommation d’eau, de détecter les fuites et ainsi faciliter l’entretien des installations et un usage durable de l’eau.

À Knokke, une centaines de capteurs sont en mesure d’offrir une vue globale du trafic, d’optimiser le ramassage des déchets pour diminuer le trafic des camions-poubelles, de monitorer le bruit, la qualité de l’air et le niveau des eaux et des égouts de la ville côtière. 

TankU, un capteur à ultrasons, mesure et surveille le volume de fuel, d’eau ou de produits chimiques dans les citernes et envoie, via Sigfox, les données à l’utilisateur. À la clé : un gain de temps, des techniciens qui ne sont plus exposés aux émanations…

Les compagnies de transport, les loueurs de containers et les services des postes peuvent, eux, suivre via Sigfox leur flux de transports et de biens et l’optimiser.

Les soins à domicile après une hospitalisation deviennent plus efficaces : via Sigfox, des capteurs envoient directement au personnel soignant la pression sanguine ou la glycémie des patients.

Et ce ne sont là que quelques exemples parmi de nombreux autres qui permettent de rendre la Belgique plus intelligente…