La Fondation ENGIE et Charles Kaisin donnent des ailes à 72 000 enfants

17/12/2020
Ce jeudi 17 décembre, Charles Kaisin et Philippe Van Troeye (CEO d’ENGIE Benelux) ont inauguré l’œuvre collective et participative des collaborateurs d’ENGIE en Belgique. L’Origamis Battle a permis de plier 20.662 origamis en papier recyclé en un mois. Pour chaque origami, la Fondation ENGIE a versé 0,5€ à trois associations plébiscitées par les collaborateurs d’ENGIE ; soit un total de 10.331€ pour soutenir SOS Villages d'Enfants, Grandir autrement avec le TDA/H et La Maison d'Enfants Reine Marie-Henriette.

L’œuvre du designer Charles Kaisin a permis de transformer les contributions individuelles en trois oiseaux monumentaux prêts à prendre leur envol.

 

En période Corona où les entreprises ont dû repenser fondamentalement leur organisation, cette Origami battle poursuivait trois objectifs: 

  • Créer du lien et mobiliser, même à distance, les équipes d’ENGIE en Belgique ;
  • Mettre en lumière les 64 associations et les 72.000 enfants soutenus par la Fondation ENGIE ;
  • Marquer symboliquement le soutien d’ENGIE au monde de la culture et de l’art particulièrement touché par cette crise sanitaire.

Les oiseaux de Charles Kaisin seront visibles du public dans la ENGIE Tower à Bruxelles du lundi au vendredi jusqu’au printemps 2021 (dès que les règles sanitaires le permettront). 
 

L’ENGIE Origami Battle, garder le lien au travail même à distance

La Covid a bouleversé les modes de travail traditionnels des organisations. Chez ENGIE, en mars dernier le télétravail a été mis en place en 24 heures pour quasi la moitié des collaborateurs. Pour les collaborateurs actifs sur le terrain, des règles sanitaires très strictes ont été appliquées pour permettre de poursuivre les fonctions cruciales comme la production d’électricité, les interventions dans les hôpitaux, les maisons de repos, le secteur pharmaceutique ou encore l’industrie.

Si la digitalisation maximale a permis d’assurer la continuité des activités, elle a aussi des impacts majeurs sur la vie des entreprises, le lien entre équipes, la capacité à innover et à collaborer à distance. Depuis mars, ENGIE a fait de la nécessité de réinventer les interactions entre les collègues une priorité. Le lien entre collègues et la lutte contre l’isolement sont au centre des préoccupations de l’entreprise. Les techniques de communication interne ont été fondamentalement revues. Les collaborateurs expriment fortement le besoin de créer de nouveaux modes collectifs pour pallier l’absence de contacts informels.

Avec l’Origami Battle, le but était de créer collectivement une œuvre unique et originale. Une œuvre qui n’a pu exister que par la participation individuelle de nombreux collègues. Le principe du challenge était simple : confectionner et rassembler 15.000 origamis, pliés sur un format standard avec du papier recyclé. Challenge largement relévé avec 20.662 origamis réalisés en un mois !

 

L’Origami Battle pour donner leur envol aux enfants les plus touchés par la crise

Les origamis ont été assemblés en trois oiseaux prêts à prendre leur envol. Ils ont été installés le 7 décembre dans le Hall d’accueil d’ENGIE qui accueille habituellement plusieurs milliers de travailleurs et visiteurs par jour. Ces oiseaux sont aussi un clin d’œil aux enfants et aux jeunes qui ces 8 dernières années ont été soutenus activement par la Fondation ENGIE en Belgique ; 72.000 enfants ont ainsi pu mieux prendre leur envol par le biais de 64 organisations de terrain. 

Pour chaque origami plié dans le cadre de l’Origami Battle, ENGIE s’est engagé à verser 0,5€. La somme récoltée a bénéficié à trois associations actives dans l’aide à l’enfance et à la jeunesse en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie. Un chèque a été remis ce jour au trois associations choisies par les collègues d’ENGIE : SOS Villages d'Enfants en Flandre, Grandir autrement avec le TDA/H  en Wallonie et La Maison d'Enfants Reine Marie-Henriette à Bruxelles.

 

L’Origami Battle en soutien au monde culturel et artistique

L’artiste et designer Charles Kaisin a assemblé les origamis pour transformer les contributions individuelles en une œuvre unique et collective. L’œuvre sera accessible au public jusqu’au printemps (sous réserve des conditions sanitaires d’application). Lancer au sein d’une entreprise industrielle un défi artistique traduit la volonté d’ENGIE de témoigner symboliquement son soutien au monde de la culture et de l’art particulièrement touché par les effets de la crise sanitaire.

 

La Fondation ENGIE soutient 72.000 jeunes

En plus de cette « Origamis Battle », la Fondation ENGIE est active dans l’intégration des jeunes et des enfants. Son nouveau Comité de Sélection s’est réuni le 7 décembre dernier, et a délibéré sur le soutien aux nouveaux projets pour 2021. De nombreux porteurs de projets ont répondu à l’appel. 10 d’entre eux ont été retenus et 6 autres reconduits pour une année supplémentaire. Le Comité présidé par Philippe Van Troeye, CEO d’ENGIE Benelux, est composé de collaborateurs du Groupe ENGIE et de personnalités extérieures représentant la société civile comme le Professeur de médecine interne à l’Université Catholique de Louvain (KUL) Eric van Cutsem, la conseillère en philanthropie Marianne Wagner, Francis Van De Woestyne, journaliste à La Libre Belgique, Dominique Monami, sportive de l’année 1998 et membre du Conseil d’administration du COIB, ainsi que Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d’Enfants. Cette diversité d’expertises au sein du Comité de Sélection permet d'accompagner, de suivre et d’évaluer les projets de façon dynamique et professionnelle. Un nouvel appel à projet sera lancé début 2021 pour soutenir de nouveaux projets.


Philippe Van Troeye - CEO d’ENGIE Benelux et président de la Fondation ENGIE : “Plus que jamais en cette période de crise sanitaire, les équipes d’ENGIE et sa fondation ont souhaité se mobiliser en faveur des enfants et des jeunes qui en ont le plus besoin. L’« Origami Battle » a été est une façon pour chacun de nous de faire un geste concret en faveur d’associations soutenues par la Fondation ENGIE. Je suis fier de voir que les équipes se sont mobilisées à un moment où nous devons fondamentalement repenser les modes d’interactions et d’échanges entre collègues dans les entreprises. »

Charles Kaisin, Designer : « En ces moments si singuliers, cette œuvre réalisée avec les collaborateurs d’ENGIE est un hommage à la solidarité et à l’énergie partagée. C’est l’expression positive d’un élan qui nous dépasse pour nous réunir à travers ces milliers d’origamis. Rassemblés sous la forme de 3 oiseaux, ils s’envolent vers de nouvelles perspectives. Je remercie toutes les personnes qui se sont chaleureusement impliquées dans ce projet. »

A propos de la Fondation ENGIE
Actif depuis plus de 100 ans sous différentes formes en Belgique, ENGIE agit depuis 2013 localement via sa Fondation. La Fondation ENGIE encourage l’inclusion de l’enfance et de la jeunesse par le biais du sport, de l’éducation et de la culture. A ce jour, ce sont plus de 64 projets et plus de 72.000 enfants qui ont été soutenus directement dans l’une des trois Régions du pays. Depuis mars, la Fondation ENGIE est aussi intervenue pour participer à la digitalisation des élèves et à la protection des équipes en première ligne dans la crise du coronavirus.