ICO, le Port de Zeebruges et ENGIE s’engagent dans un partenariat unique : 11 éoliennes dans le Port de Zeebruges alimenteront en électricité verte le plus grand parc de recharge pour véhicules électriques de Belgique

International Car Operators (ICO) à Zeebruges, plaque tournante centrale pour le traitement de marchandises roll-on/roll-off vers les quatre coins du monde, effectue sa transition énergétique de manière impressionnante. En collaboration avec ENGIE et le port de Zeebruges, le terminal va accueillir le plus grand parc éolien terrestre de Flandre d’une capacité de 44 MW. ENGIE a également installé le plus grand parc de recharge pour véhicules électriques du pays avec 308 points de recharge.

ICO-ENGIE-Partneriat-article
Simulation de l'implémentation des éoliennes

Il s’agit du plus grand projet éolien terrestre sur un site industriel en Flandre exploité par un seul opérateur : 44 MW d’énergie verte, produits localement à partir de 11 éoliennes seront dès le second semestre 2020 utilisés par la communauté locale, par ICO lui-même et par des bateaux à quai. La production annuelle s’élève à 110 GWh, ce qui équivaut aux besoins en électricité d’environ 30 000 familles et permet d’éviter l’émission de 50 000 tonnes de COpar an.

Les éoliennes constituent un pas important dans l’ambition d’ICO de créer un « terminal vert », mais il ne s’agit pas de leur seule réalisation dans le domaine. ENGIE y a déjà installé en début d’année le plus grand parc de recharge pour véhicules électriques de Belgique composé de 154 points de recharge avec connecteurs doubles d’EVBox, filiale d’ENGIE. Cette infrastructure impressionnante d’une capacité de 3,4 MW est opérationnelle depuis février 2019 et permet de recharger 100 000 véhicules électriques par an, soit plus de 2 000 par semaine.

Le rechargement des voitures électriques est un défi. Cela doit se faire rapidement à l’arrivée des véhicules au terminal de Zeebruges, afin qu’ils puissent être acheminés vers leur prochaine destination. Les exigences des constructeurs doivent également être prises en compte, et la recharge des voitures doit se faire de façon optimale et efficace.  Pour ce faire, un logiciel de charge intelligente développé par ENGIE Laborelec, qui « parle » aux points decharge, est utilisé.

Ce logiciel de recharge intelligente combinera à l’avenir la recharge électrique avec la production d’énergie renouvelable provenant des 11 éoliennes. Ce système jouera un rôle central dans la gestion de la demande, en optimisant la charge des véhicules en fonction de la production des éoliennes et de l’approvisionnement  sur le réseau.

ENGIE a été choisi comme partenaire pour le développement, la construction et l’exploitation des 11 éoliennes et pour le développement de l’îlot de recharge électrique qui comprend 308 points de recharge. La combinaison et l’intégration des deux projets via un logiciel propre et le rôle qu’ils peuvent jouer pour l’équilibre du réseau électrique, illustrent l’ambition d’ENGIE d’être le leader de la transition zéro carbone « as a service » en offrant à ses clients des solutions innovantes et sur mesure pour réaliser leur propre transition énergétique.

Philippe Van Troeye, CEO d’ENGIE Benelux : “ENGIE a l’ambition d’être le leader de la transition zéro carbone « as a service », c’est-à-dire de fournir à ses clients les moyens de réaliser facilement et au moindre coût possible leur transition vers le zéro carbone. Ce projet pour lequel plusieurs entités au sein d’ENGIE ont collaboré, témoigne de notre expertise approfondie dans différents domaines.  Nous sommes fiers de pouvoir contribuer aux objectifs climatiques et énergétiques d’ICO avec nos éoliennes et nos points de recharge pour véhicules électriques. »

Marc Adriansens, Directeur Général d’ICO Zeebruges:  “Le Monde de l’Automobile est confronté à un énorme défi pour les prochaines années. Les voitures EV font leur entrée sur le marché. Avec une offre de 44 MW d’électricité verte, ICO est prêt à réceptionner les voitures EV. L’installation de ce parc éolien s’inscrit dans la poursuite de l’expansion de notre terminal, et tant le renouvelable que  le numérique sont au centre de nos activités ! Le terminal ultramoderne devient le plus grand du genre avec 200 hectares de surface et 3,2 km de quai. Avec une numérisation de pointe, des techniques de manutention innovantes et une énergie verte, ICO se prépare pour l’avenir.”

Joachim Coens, Managing Director Port of Zeebrugge : «En tant que plateforme logistique non industrielle, nous voulons être pionnier dans la transition énergétique en utilisant de plus en plus d’énergie renouvelable. Avec des projets innovants tels que le parc éolien de 44 MW sur le site d’ICO, le Port de Zeebruges prend les devants. Si l’on tient compte des projets éoliens planifiés dans le port de Zeebruges, la capacité totale atteindra à court terme 130 MW, ce qui équivaut à la consommation de d’une ville deux fois plus grande que Bruges ou la consommation de 90.000 ménages.

 

À propos d’ICO

ICO est une filiale à 100% de Nippon Yusen Kaisha (NYK), l’une des plus grandes sociétés de transport au monde. ICO est basé en Belgique, au cœur de l’industrie automobile européenne. Grâce aux ports d’Anvers et Zeebruges, nous réceptionnons plus de 2,5 millions de voitures par an pour tous les grands constructeurs automobiles et compagnies maritimes.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn